Mytho meatballs / Spaghetti bolognaise cruelty free aux boulettes de courgette & pois chiches [vegan]

MYTHO MEATBALLS-6

Septembre oblige, je te propose de réviser tes classiques. En commençant par remonter le long du fleuve Léthé. Ce cours d’eau aux portes des enfers, est dans la mythologie grecque le passage obligé des âmes destinées à retrouver la terre ferme pour retourner habiter un nouveau corps. Avant de se réincarner, elles buvaient l’eau du Léthé pour oublier tout ce qu’elles savaient de leurs vies antérieures. Amnésie. Paf. Tout oublier pour mieux recommencer. Les affreux méfaits commis. Les souvenirs insoutenables et merveilleux. Les plus belles choses apprises. Les fondamentaux. Tout. Notamment le fait qu’un animal peut connaître la souffrance, et qu’on peut trouver des protéines ailleurs que dans la chair. Ailleurs que dans l’élevage intensif de bestioles qui vivent si fréquemment une vie de misère et de souffrance avant d’être mécaniquement tuées. d’être découpées, dépiotées par des esclaves humains transformés en zombies, machines vivantes qui travaillent trop souvent dans de tristes conditions. Si bien qu’ils oublient parfois toute leur humanité. Fermant les yeux et appliquant des protocoles souvent parfaitement légaux et pourtant cruels. Tentant de survivre dans un univers où leur mission consiste à empêcher l’autre de survivre, en restant le plus indifférent possible. En faisant trop souvent souffrir un autre être vivant qui lui non plus n’a rien demandé.

Ok, tu commences à me trouver pénible avec mon discours bien pensant (imbibé de mon récent visionnage du fameux film Okja qui m’aura vaillamment rappelé pourquoi j’ai arrêté de manger de la viande). J’aimerais juste chatouiller ton empathie. Pour l’espèce humaine ou animale, je m’en fous. Juste te motiver à acheter un pack de viande hachée en moins cette semaine pour le remplacer par mes mythologiques meatballs mythomanes. Parce que mes bouboules, elles sont bourrées de protéines et font largement le poids face à des boules de chair, nutritivement,  gustativement et digestivement parlant. Et surtout parce qu’elles n’ont fait hurler aucun veau arraché à sa mère dans la minute qui suit sa naissance, fait paniquer aucun cochon pendant la descente dans le tunnel à CO2, envoyé aucun poussin au broyeur parce qu’il avait eu le malheur de naître mâle. Parce qu’elles peuvent aussi bien finir en bolognaise vegan que dans un wrap. #multipass. #crueltyfree

Allez, fini la bonne morale, parlons bons nutriments et bon sons. Recette à concocter en écoutant They are night zombies de Sufjan Stevens :

Ces bouboules végétales sont bourrées de protéines, l’un des 3 nutriments fondamentaux pour notre corps avec les glucides et les graisses. Les protéines sont elles-mêmes composées de molécules nommées acides aminées, indispensables pour faire fonctionner les muscles. Acides aminés qu’on peut trouver ailleurs que dans un animal mort grâce à des synergies d’aliments. Tu me vois venir avec mes gros sabots de végétarienne moralisatrice : c’est exactement ce qu’on va faire avec mes bouboules mytho ! Mettre l’équivalent d’un steak dans  ton assiette sans faire griller le moindre poil de cochon ! #hihaaaa #thestoryoftheimpossible

MYTHO MEATBALLS-2

Mytho meatballs, version lunchwrap

Pour mettre de l’acide aminé dans ton assiette, il y a une addition très simple à respecter (oui, on passe de la mythologie grecque à la chimie organique en transitant par les maths, c’est la rentrée) :

légumineuse + féculent + vitamine C = acides aminés parfaitement bien assimilés
  • Légumineuses : lentilles, pois chiches (je préfère le dire à l’anglaise, c’est plus distingué : chick peas <=> « pois chics »), haricots rouges, pois cassés, soja…
  • Féculents : pâtes, pain, maïs, pomme de terre, riz, millet, …
  • Vitamine C : n’importe quel crudité, fruit ou légume, même le persil ou la ciboulette !

Voilà tu connais le cocktail parfait pour faire un régime dukan vegan. En commençant par mes boulettes, donc.

Au niveau goût : c’est assez stupéfiant : les « meatballs » sont très douces, on ne sent ni le goût du pois chiche, ni le goût de la courgette, mais surtout le goût des herbes de Provence, de l’ail et autres aromates de la sauce. Ces boulettes sont aussi parfaitement moelleuses tout en se tenant bien, ce qui est parfait pour des usages multiples.  Du coup on n’a pas du tout l’impression de manger des légumes/légumineuses et cette recette est donc idéale pour mettre d’accord  des végétariens et omnivores autour d’une même table. Je pense même réutiliser cette recette de base pour remplacer toutes les recettes classiques à base de viande hachée comme les farces, hachis parmentiers… en boostant avec des aromates bien choisis.

Assez causé, enfile ta blouse de cuisine, passons aux travaux pratiques.

MYTHO MEATBALLS-7

MYTHO-MEATBALLS AUX POIS CHIC(HE)S ET COURGETTES comme une bolognaise

D’après une recette de Sarah. Pour 12 falafels-bouboules de 5cm de diamètres :

  • 200g de pois chiches en boîte bien rincés et égouttés
  • 1 gousse d’ail épluchée et dégermée
  • 1/ 2 courgette râpée
  • 1 cuillère à soupe de son d’avoine ou de chapelure
  • 60mL de flocons d’avoine (mesurés dans un verre doseur)
  • 1 cuillère à café d’herbes de Provence
  • 1/2 cuillère à café de sel
  • 1 cuillère à soupe de levure maltée
  • 1 cuillère à soupe de jus de citron

Mixer les pois chiches avec l’ail, la courgette râpée, l’avoine et le son d’avoine pour obtenir un mélange bien homogène et ferme (on doit pouvoir former des boules qui se tiennent à peut près bien ensemble) Si le mélange est trop liquide, rajouter du son d’avoine et mixer encore.

Verser dans un saladier et ajouter les herbes, le sel, la levure et le jus de citron. Préchauffer le four à 190°C et former des boules de 4-5cm de diamètre avec la paume des mains. Déposer sur la plaque du four recouverte de papier sulfurisé et enfourner 25min.

MYTHO MEATBALLS-5
Pour la version fake-bolognaise bien roborative, parfaite pour les soirées d’automne à venir :

Préparer la sauce tomate en faisant revenir un oignon émincé dans un peu d’huile d’olive. Ajouter une gousse d’ail dégermée et émincée et une boîte de tomates concassées. Saler, poivrer, herbes-de-provencer et laisser mijoter à couvert à feu moyen. Pendant ce temps, cuire des linguine (ou des spaguetti) al dente. 5 minutes avant la fin de la cuisson des pâtes, ajouter les mytho-bouboules à la sauce tomate. Égoutter les pâtes, ajouter la sauce aux meatoballs et parsemer de basilic frais. A taaaaable !

Pour la version wrap colorée, croquante et gourmande, parfaite pour les lunch sur-le-pouce :

Dans des galettes de blé ou maïs, disposer une feuille de laitue, quelques crudités (ici : carottes râpées, rondelles de radis noir, tranches d’avocat, feuilles de coriandre) et 2 ou 3 mytho meatballs au centre. Rabattre et rouler (comme illustré ici) la tortilla / galette sur la garniture, enrouler dans du papier kraft (du papier journal convient très bien aussi) et serrer avec une jolie ficelle avant de découper en biais.

MYTHO MEATBALLS-3

Starring :
  • nappe flamant rose (qui fut un rideau dans une vie antérieure)  et nappe en papier peint imitation marbre disponibles chez 4murs
  • planche circulaire en bois nature et vert menthol HK Living (merci K. !)
Publicités

Une réflexion sur “Mytho meatballs / Spaghetti bolognaise cruelty free aux boulettes de courgette & pois chiches [vegan]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s