Mytho meatballs round #2 / Wraps colorés aux falafels de patate douce & lentilles corail, houmous de betterave et petits légumes croquants [vegan]

Potatoe meatballs-7

Je ne sais pas pour toi, mais cuisiner des patates douces, ça me met dans de joyeuses dispositions. Parce que c’est un peu exotique, un peu sucré, coloré et tarabiscoté. Que ça ne se livre décemment dans une assiette qu’avec un minimum de façonnage. Et comme on ne sait pas vraiment si les papa sont originaires d’Amérique du sud ou d’Asie, je te propose de les cuisiner en faisant un grand écart pacifique : Maya Girls chanté par Bangkok (on dit merci à K. & X. pour leurs playlists chaloupées).

Je t’avais déjà raconté ici comment confectionner de merveilleuses mytho meatballs,  parfaites pour enfumer (et sustenter) les carnivores les plus réticents. Aujourd’hui, je te propose d’autres super boulettes pour booster et colorer tes repas d’automne/hiver. Des falafels oranges de gourmandise, que l’on va dévorer en wrap, mais que l’on pourra tout aussi bien engloutir avec une salade, une poêlée de légumes, ou tout ce qui te passera par la tête. Constitués de patate douce et de lentille corail, ces boulettes-falafels  sont doublement oranges, parfaitement nutritifs (voir mon laïus sur « comment manger des protéines sans manger de la viande), ultra-savoureux et moelleux.

PATATE DOUCE_2

La liste des courses

Pour les boulettes (je me suis inspirée de la recette d’Amélie)
  • 120 grammes de lentilles corail crues
  • 125 grammes de patate douce crue et râpée
  • 1 échalote
  • 1 gousse d’ail
  • 1 cuillère à café de gingembre frais râpé (à défaut, du gingembre en poudre fera parfaitement le job)
  • 1 pointe de couteau de piment en poudre
  • sel
Pour l’houmous de betterave (d’après une recette d’Edda)

PS : tu auras du rab, beaucoup de rab de houmous pour faire des apéros-dip et d’autres merveilleuses choses (voir en bas d’article). Si tu n’en as besoin que pour tes wraps aux bouboules, je te conseille de diviser les proportions par 2.

  • une petite boîte de pois chiches égouttés  (= environ 250g de pois chiches)
  • 1 betterave cuite et pelée, coupée en gros morceaux
  • 1 gousse d’ail
  • 1 cuillère à café de tahin (pâte de sésame)
  • le jus d’1/2 citron
  • une  pincée de coriandre en poudre
  • un filet d’huile d’olive
  • sel, poivre
Pour les wraps
  • galettes de maïs ou blé
  • petits légumes : concombre en julienne, poivron finement tranché, oignon rouge émincé, tomate concassée…

La recette

La veille, immerger les lentilles corail dans un bocal d’eau et préparer l’houmous. Pour cela, mixer tous les ingrédients de l’houmous avec un mixeur plongeant ou au blender pour obtenir un mélange homogène. Réserver au frais.

Le jour J, égoutter et rincer les lentilles. Cela les aura déjà ramollies, mais aura également pour vertu d’améliorer la disponibilité des nutriments, réduire le temps de cuisson et faciliter leur digestion. Pour tout savoir sur les bienfaits des légumineuses,  n’hésite pas à aller écouter la joyeuse brigade de François-Régis Gaudry qui te donnera envie de cuisiner toutes les haricots et lentilles qui te passeront sous les yeux.

Tandis que le four préchauffe à 210°C, verser les lentilles égouttées dans le bol d’un mixeur. Ajouter l’ail et l’échalote épluchées et grossièrement coupées, le gingembre, le piment et une pincée de sel. Mixer jusqu’à obtenir un mélange homogène. Ajouter la patate douce râpée et mélanger (ne plus mixer : on veut garder les copeaux de patate douce entiers). Former des boules de la taille d’une balle de golf et les déposer sur la plaque du four recouverte de papier sulfurisé.

Enfourner pour 25 minutes environ, jusqu’à ce que les boulettes soient dorées (ne pas hésiter à en ouvrir une pour vérifier la cuisson à cœur : le temps de cuisson varie selon la taille des boules. Sortir du four et laisser refroidir. Nos boulettes se dévorent aussi bien chaudes que tièdes.

Pendant la cuisson des boulettes, laver et détailler les légumes.

HowToWrap

Schéma : tumaros.com

Puis préparer les wraps : tartiner chaque galette de blé/maïs d’houmous, déposer 2-3 boulettes et une farandole de petits légumes. Rabattre un des côtés de la galette et rouler le wrap. Le dévorer de suite ou le faire tenir en le roulant dans un papier journal/kraft/sulfurisé maintenu par une ficelle.

Potatoe meatballs-4LOVELYLUCKYFACTORY_AVOCADO COLDSOUP_1-3

Et pour continuer l’explosion de couleurs sur ton plateau repas, l’houmous de betterave sera ton meilleur allié de tartinade !

 

Publicités

Wild cooking et recette inutile / Velouté de potiron pimpé aux bolets de forêt & tête de moine

MUSHROOM HUNT_-9

Fifty shades of autumn

Aujourd’hui, la recette n’est qu’un prétexte. Parce qu’entre nous, je ne vois pas bien pourquoi tu aurais besoin de moi pour réaliser réaliser une soupe au potiron. C’est à la portée de n’importe quel cornichon. Et quand bien même, les recettes sur Google sont légion (424 000 résultats, rien que ça).

Non, ce que je tiens à partager avec toi aujourd’hui est tout autre : la joie primaire de chasser sa nourriture dans la forêt. De retrouver ce bonheur enveloppant de sentir l’humidité des plantes remplir ses poumons. De mouiller ses chaussures dans la rosée automnale. D’écouter le bruit des sous-bois. De traquer les rais de lumières qui passent entre les feuilles. D’épier les silhouettes de champignons aux pieds des arbres. De se prendre des branches et toiles d’araignée dans la tronche ou de te tordre la cheville dans le mauvais trou caché par des feuilles mortes (revenir avec des stigmates de la forêt = très important pour retrouver son état cro-magnon). De te croire homme de néandertal, indien Apache ou Navajo. De débusquer de jolies images entre les arbres (merci à ces chères CEM et Madame Oreille pour leurs précieux conseils en photographie automnale). Et puis, bien sûr, prendre un arbre dans tes bras, lui raconter tes malheurs avant de les lui confier. De les lui abandonner. Parce que lui, l’arbre, il saura quoi en faire. Puis repartir léger, allégé, pour cuisiner les cèpes joyeusement offerts par la forêt (note : tous les cèpes sont des bolets, mais tous les bolets ne sont pas des cèpes. A méditer. Si une blague te vient à la lecture de cette improbable phrase, laisse là en commentaire. Be my guest !)

Lire la suite

Passion patate / Velouté glacé patate douce, coco et gingembre

LOVELYLUCKYFACTORY_VELOUTE PATATE DOUCE_

A la veille du premier mois en -bre,  je te propose d’attaquer joyeusement la rentrée, la tête encore bien ancrée en été. De lutter activement contre le blues de septembre en dévorant un plat d’été-hiver. Ouais. Une assiette bourrée de bons glucides pour assimiler plein de nouvelles connaissances, initier de nouveaux projets avec un cerveau bien alimenté, recommencer les séances de kick boxing avec des muscles bien irrigués… mais en gardant sérieusement un pied sous les tropiques. En offrant à ton palais de la fraîcheur veloutée aux bons goûts d’ailleurs. Une soupe froide divinement onctueuse, épaisse à souhait et assurément exotique où la patate douce danse le biglemoi avec le lait de coco, où les oscillations du gingembre font vibrer les feuilles de coriandre pour enchanter tes papilles. On ne rigole pas : ce velouté, c’est de l’évasion en bol.

A cuisiner en écoutant Polo & Pan

Lire la suite

Pétrissage & oscars / Focaccia au citron de Chris Bianco x pâte à pizza de Nancy Silverton (recette de la meilleure pâte à pizza du monde inside)

LOVELYLUCKYFACTORYFOCACCIA_

C’est après avoir visionné cet épisode de Chef’s table que la pizza est revenue dans ma vie (série documentaire netflixienne que je recommande d’ailleurs chaudement). Je m’étais tant de fois cassé le nez avec des recettes de pâtes à pizza décevantes qui montent mollement. J’avais donc abandonné, estimant que la levure et moi, ce serait pour une autre vie. Puis j’ai visionné pendant 1h30 l’entêtement de Nancy Silverton à mettre au point THE pâte à pizza parfaite. Nancy Silverton, alias « the goddess of the delicious ». Patronne de 3 établissements ultra-réputés à L.A. et titulaire depuis 2014 de l’Outstanding Chef Award décerné par la James Beard Foundation (aka les oscars de la bouffe aux USA). J’étais rassurée, convaincue que le salut existait, motivée à remettre la main à la pâte pour pétrir avec la foi revenue. La parfaite pâte à pizza, ça a été le projet de la vie de Nancy, son obsession. Elle s’est isolée, a pétri, pétri et encore pétri. S’est affranchie des codes déontologiques du pizzaïolo pour mettre au point SA propre recette.  Avec des ingrédients qui n’ont strictement rien à foutre dans une pâte à pizza traditionnelle. Recette gagnante.

Et c’est Serious Eats qui m’a donné accès au saint Graal : la recette de la pâte à pizza de Nancy. Oui, parfaitement parfaite. Une croûte ultra-croustillante, presque comme du pain, une mie incroyablement moelleuse, une belle épaisseur de pâte à l’américaine mais pas trop non plus. Inratable de surcroît. Une fois que tu l’auras testée (ou goûtée dans ma chaumière), tu ne reviendras plus jamais sur une autre recette. Tu n’arrêteras plus d’organiser des pizza party, n’iras plus manger de pizza dehors. Parole de mangeuse frénétique de croûtes.

Seul impératif : que tu aies un peu de temps devant toi pour laisser la pâte monter gentiment. Mais la bonne nouvelle, c’est que tu pourras tranquillement la préparer la veille de ta pizza / focaccia party et la placer au frais (je ne suis pas sûre que Nancy cautionne cela. Mais je te le promets, ça marche très bien).

Lire la suite

Le tube de l’été / La tarte fine courgette-chèvre-ricotta

IMG_2350

Voici la parfaite recette de tarte croustillante, légère et végétarienne à préparer en deux coups de cuillère à pots et trois fois rien quand tes amis débarquent à l’improviste, ou quand tu ne sais pas quoi ramener à un apéritif, ou quand tu n’es absolument pas inspiré pour le dîner. Fais-moi confiance, garde toujours au frigo les ingrédients de base (une pâte feuilletée, de la ricotta), et cette tarte d’une finesse extrême deviendra vite un de tes tubes de l’été !

Ce sont les sites de Femme actuelle et Elle a table qui m’avaient donné une folle envie de me lancer dans la confection de tartes fines et élégantes quand j’ai voulu préparer un grignotage d’apéritif qui change de la pizza ou de la quiche. La pâte feuilletée apporte un excellent croustillant en base, la ricotta ou le mélange chèvre-ricotta est absolument parfait pour accueillir les légumes. Après, pour le choix de la garniture, c’est en fonction du frigo : aujourd’hui ce sont des courgettes et noix, mais ça aurait aussi très bien pu être des champignons et des dés de fromage,

A cuisiner en écoutant la folk éthérée, solaire, très beach-boys-compatible des Allah-Las :

 

Lire la suite