Immaculée conception / Brownie-cake #presquevegan au chocolat blanc

gaellemarcelphotography_cakebrownie_4

Crédit photo : gaellemarcelphotography

Non, cet article ne va pas traiter religion. Bien qu’une vierge choisie par le Saint Esprit puisse tout à fait mettre en œuvre la recette qu’il recèle pour faire naître un gâteau bienfaiteur et rédempteur.  Seulement, si comme moi, tu n’as jamais compris ce que du chocolat sans cacao pouvait bien bricoler dans un placard de cuisine, voici une recette qui pourra te réconcilier avec le chocolat blanc. Grâce à la conception d’une ravissante pâtisserie immaculée.

Retour sur le cas du chocolat blanc : dans les années 30, un gestionnaire visionnaire de Nestlé propose d’utiliser les surplus de beurre de cacao (une huile végétale issue de la fève de cacao lorsqu’elle est pressée pour obtenir de la poudre de cacao) en les mélangeant à  du lait, du sucre, des arômes et appelle ça du chocolat Galak : sans déconner, on se fout de qui ? J’ai toujours trouvé cela trop sucré, avec l’impression de manger une plaquette de matière grasse même en dégustant des bouchées issues de chocolatiers de renom. Et quand on se penche un peu sur la composition nutritionnelle du chocolat blanc, on réalise le peu d’intérêts qu’il a comparativement à ses frangins noir ou au lait : graisses moyennes, beaucoup de sucre, ni antioxydant ni magnésium (composants qui, soit dit en passant, permettent de déculpabiliser tout croqueur assidu de chocolat).

En partant de ce constat, j’ai voulu dépasser mon manque de foi dans le chocolat blanc. Lui donner une nouvelle vie, préservée de toute souillure du péché originel, en concoctant un gâteau où il apporterait la base de graisses et sucres, compensés par d’autres ingrédients plus « healthy ».  Et voici que le brownie -presque- vegan au chocolat blanc était né. Dans ma cuisine située à 300m à vol d’oiseau de léglise de l’immaculée conception. Sous mes yeux ébahis et agnostiques. Et sous les dents gourmandes de mes joyeux cobayes, au nombre de 3 comme les rois mages, il a été adoubé.

Ce brownie-cake idéal est absolument idéal pour le petit déjeuner paresseux du dimanche, le goûter gourmand du retour du boulot ou pour accompagner un café post-lunch. C’est en lorgnant sur l’alléchante photo du brownie vegan de Maiwenn que j’ai trouvé ma recette de base customisée de manière immaculée. Ici, le chocolat blanc sera utilisé en tant qu’agent sucrant et matière grasse, ce qui veut dire qu’on n’utilisera ni beurre et très peu de sucre en plus du chocolat blanc. Et comme on aime bien préserver les petites bêtes on n’ajoutera ni œufs ni lait (il y en a déjà dans le chocolat blanc) mais on utilisera du tofu soyeux. Le résultat : un cake -presque- vegan et gourmand, où les arômes de vanille, amandes et fève tonka se mêlent généreusement à une génoise moelleuse.

Si tu as envie de lécher l’écran en regardant les photos, saches que les innocentes, lumineuses et superbes photos de ce cake star-d’un-week-end proviennent de la talentueuse Gaëlle dont  la galerie est à découvrir >> ici.

A cuisiner en écoutant l’ode de Ray La Montagne à Meg White (et tout le reste de l’album qui n’est que douceur lactée #cœuraveclesoreilles).

Lire la suite

Crash test culinaire / Le pain pita farci au fromage de noix de cajou

lovelyluckyfactory_fromagevégétal_4

Oui, tu as bien lu, nous allons faire du fromage aux noix de cajou.

On ne va pas aller traire un troupeau de noix de cajou, non, rassure-toi, mais juste essayer de réduire un peu notre consommation de produits laitiers avec un substitut qui a du goût (et de la gueule. Et de la texture. Bref qui fait le job). Au delà de l’épineuse question de l’impact du lait sur la santé, ce qui me tracasse surtout est de savoir si la vache, la biquette ou la bufflonne ont bien été traitées avant, pendant et après avoir  fourni leur précieux lait. Loin de moi l’idée de chasser les fabuleux Saint Nectaire, Morbier, Munster, Chabichou, Comté, Brie truffé,  Crottin, Tome, Langres, Epoisses, Fourme d’Ambert…. de nos frigos (liste non exhaustive), l’idée est plutôt de trouver des alternatives gourmandes pour en consommer un peu moins régulièrement. Et de procéder à quelques expériences culinaires en passant.

Depuis quelques temps, on voit fleurir çà et là des recettes de fromages végétaux. Cela ne m’avait pas vraiment chatouillé les papilles jusqu’à tomber sur cet article d’Antigone, LA référence vegan-ecolo sur la blogosphère. Je conseille vraiment cette lecture car Antigone documente très bien son article (qui a certes un parti pris très vegan), le ponctue de touches d’humour et surtout y propose plusieurs recettes de fromages végétaux.

Très honnêtement, après plusieurs essais plus ou moins foireux de fromages vegan à tartiner ou fermentés, j’ai décidé d’investir dans une valeur sûre : le fameux livre Fromages Vegan de Marie Laforêt, applaudi par ses lecteurs pour la simplicité des 25 recettes qu’il contient. J’ai ainsi pu obtenir un très bon fromags frais à tartiner qui peut (si, si, je te le jure) remplacer aisément le St Morêt, Philadelphia ou autre fromage frais sans avoir l’impression d’être berné. Pour ce qui est des fromages « fermentés », on repassera. Je n’ai pas encore trouvé d’alternative vegan qui me donne envie de tourner le dos à un bon gros morceau de morbier.

lovelyluckyfactory_fromagevégétal_1

Du coup, je te montre aujourd’hui comment réaliser de merveilleux pains pitas végétariens, équilibrés, farcis d’ingrédients 100% vegan, pour agrémenter joyeusement tes pique-niques, lunchs et randonnées dans la forêt (ça te changera du jambon-beurre). A cuisiner en écoutant Arch Woodmann.

Lire la suite

Aqua quoi ? La mousse au chocolat à l’aquafaba et tuiles aux amandes #vegan

lovelyluckyfactory_moussechocoaquafaba_3Je t’en parlais déjà ici, l’aquafaba, alias l’eau de pois chiche, c’est l’avenir. Un parfait substitut vegan aux blancs d’œufs. Pour pinuts. Zéro. Pas un kopeck. Parce que l’eau de ta boîte de pois chiche finis d’ordinaire inexorablement au fond de ton évier. Et la, tu peux avoir le pouvoir. Transformer ce rebus protéiné en une merveilleuse, gourmande et bluffante mousse au chocolat. Sans aucun goût de pois chiche. Si. Merveilleux non ?

J’avais déjà lorgné sur la recette de Clotilde sur Chocolate & Zucchini. C’est la minute papillon (newsletter dont je t’ai déjà parlé et à laquelle je te recommande chaudement de t’abonner) qui m’a fait une piqure de rappel.

Le résultat : une mousse ultra-chocolatée, aérienne, fondante, gourmande, qui ressemble à s’y méprendre à une mousse au chocolat classique aux œufs. En étant plus digeste. Tout comme une mousse au chocolat, il te faudra très peu d’ingrédients et de temps pour la réaliser. Une recette parfaite pour cuisinier pressé et alléché à l’idée de convaincre les plus réticents que les vegan ce ne sont pas uniquement des suceurs de graines de courge ou des buveurs de décoctions détox au gingembre.

Et comme j’aime le contraste des textures, j’ai associé ma petite mousse chocolaté à de croquantes tuiles aux amandes elles aussi vegan, à partir de la recette de Anne.

Alors, chiche ?

lovelyluckyfactory_moussechocoaquafaba_4

Lire la suite

Les céréales qui donnent envie de petit déjeuner / Granola croustillant #granolamania

lovelyluckyfactory_granola_3Tu l’auras compris, on est en pleine granola-mania par ici. Dès le matin d’ailleurs. Parce que ça croustille. Parce que c’est plein de délicieuses saveurs et de bons nutriments (voir l’article complet sur les bienfaits du granola maison ici). Parce qu’on peut le customiser avec tout ce qui traîne dans le placard (joie). Je ne sais pas toi, mais personnellement j’affectionne le granola avec d’énormes chuncks, qui reste croustillant au contact du reste des ingrédients avec lesquels il cohabite dans mon bol. Alors j’ai tenté tout un tas de versions avec régulièrement la même déception : soit mes chuncks étaient tout petits, soit les pépites étaient grassouillettes et luisantes, soit le croustillant n’étais pas vraiment au rendez-vous. Et puis j’ai fait la connaissance de ce gourmand de Bernard en écoutant On va déguster.  Ma prière aura été entendue, quelqu’un avait la même quête de croustillance que moi sur cette planète. Et c’est ainsi que j’ai adopté sa recette de granola en la customisant à ma sauce.

Cependant, entendons-nous bien : le granola qui croustille joyeusement dans le lait ou le fromage blanc, c’est absolument divin, mais à réserver pour les week ends ou autres jours de brunch. Car comme l’indique très bien l’hilarante La Minute papillon dans son battle granola vs. muesli, le granola croustillant est tout de même bien plus riche, bien plus sucré, bien plus sec, bien moins nutritif qu’un bon petit muesli cru. Il n’en reste pas moins hautement addictif : j’ai eu l’occasion d’en refaire à plusieurs reprises, d’en offrir dans de jolis bocaux, et à chaque fois le granola disparaissait à vitesse grand V dans les estomacs de mes cobayes gourmands.

Avant de te lancer, saches qu’il te faudra un petit peu de patience et mettre les mains à la pâte pour réaliser ces délicieux et énooormes chuncks de granola. Oui, mettre les mains à la pâte. Ressentir cette sensation extrêmement grisante, à la fois régressive et authentique, mais surtout très intime de faire véritablement corps avec ta création qui naît du bout de tes doigts, d’entrer en fusion totale avec ce que tu vas (faire) ingurgiter plus tard. Le tout en écoutant le rock’n’roll de Chuck Berry.#kiff #régression #nostalgie

 

Lire la suite

The ultimate vegan cake / Cake vegan citron-agrumes

lovelyluckyfactory_ultimatevegancake_1.jpg

Tu veux gagner en popularité auprès de tes collègues ? Convaincre les plus réticents que la cuisine vegan c’est over-bon ? Faire plaisir à ceux que tu aimes (including you) ? Gonfler ton ego de cuisinier ? Alors cette recette est pour toi.  Réalisée en deux tours de cuillère à pot, ce gâteau est fabuleux. En toute objectivité.

Et Dieu sait que j’en ai testé des recettes, expérimenté des cakes vegan, avec toujours une petite insatisfaction au coin des lèvres. Mais là, ce cake a dépassé toutes mes espérances. Pas une poule, pas une vache n’a été mise à contribution alors que le fondant, le moelleux, les saveurs sont au rendez-vous. Car il ne te faudra ni œuf, ni yaourt, ni beurre pour réaliser ce cake. Juste du végétal.

Le secret ? L’association de vinaigre, bicarbonate et levure qui créent une alchimie magique et se combinent pour copier parfaitement la texture d’un blanc d’œuf en neige. Le pavot et les agrumes viennent gentiment caresser tes papilles.  Dans ce balais sans faute, l’huile et le lait végétal se marient dans une ravissante alchimie. La bergamote et le glaçage à la le clémentine viennent signer le tout avec un délicieux goût de reviens-y. Ça y est, la quête du graal est terminée, l’ultimate vegan cake se livre à toi. Si tu ne devais refaire qu’une recette de ce blog, choisis celle-ci sans hésitation. Réjouis tes papilles et allume ton four, on voyage en vegandise avec bonheur et délectation. Un immense, indéfectible et éternel merci à Anne et Alex pour avoir publié cette recette sur leur ravissant blog, de laquelle je suis partie pour proposer ma déclinaison , et que j’ai le bonheur de partager avec toi aujourd’hui.

Une recette à préparer en se réjouissant de cuisiner quelque chose de cruelty-free et gourmand, après avoir écouté le très joli morceau (et regardé le clip) d’Alt-J.

Lire la suite