Passion cahouète / La décadente tarte aux cacahuètes-poires

TARTE CAHOUETE-6Et si en 2018, on se servait une bonne part de sérénité, une rasade d’aventures audacieuses, une pincée d’insouciance et quelques louches de beauté gourmande ?  En commençant par être gastronome et entreprenant. Avec un dessert aux cacahuètes par exemple. Oui, parce qu’après être passée à la moulinette ici, la cahouète a droit à un nouveau traitement de charme. Couvrant avec gourmandise et croquant les épaules de poires juteuses, la cacahuète suave et fondante t’aider à mieux traverser l’hiver en oubliant les bonnes résolutions que tu n’auras pas appliquées.

Recette inspirée de la pétillante Anne depuis sa Station Gourmande  à cuisiner bien à chaud en écoutant Hospitality :

LA LISTE DE COURSES

Pour la pâte à tarte vegan et sablée à souhait : un grand merci aux talentueuses Maya & Masha qui partagent de fabuleuses recettes sur leur Golubka Kitchen

  • 1 cuillère à soupe de graines de chia
  • 3-4 cuillères à soupe d’eau froide
  • 120 mL d’huile de coco à température ambiante (solide), coupée en carrés d’environ 2 x 2 cm
  • 200mL de flocons d’avoine
  • 120 mL d’amandes en poudre
  • 60 mL de fécule de maïs ou d’arrowroot
  • 2 cuillères à soupe de sucre de coco
  • une pincée de sel

Pour la garniture :

  • 80g de margarine à température ambiante
  • 80g de sucre de coco (de la cassonade fonctionne aussi très bien)
  • 100 g de cacahuètes nature en poudre
  • 1 cuillère à soupe de beurre de cacahuète
  • 1 œuf
  • 1 lichette de vanille (liquide ou poudre)
  • 150g de poire épluchée, épépinée (j’ai utilisé des poires en bocal mais des poires fraîches feront aussi parfaitement l’affaire)
  • 50g de cacahuètes grossièrement concassées pour le décor

 

LA RECETTE

Commencer par préparer la pâte : mélanger les graines de chia avec une cuillère à soupe d’eau dans un petit bol, réserver au frais. Beurrer / huile de coco-iser / margariner rapidement le plat à tarte avant de le tapisser de papier sulfurisé.

Verser tous les ingrédients secs dans le bol d’un mixeur et mélanger jusqu’à ce que l’avoine soit réduit en poudre. Ajouter les graines de chia mouillées, l’huile de coco en morceaux, mixer jusqu’à obtenir un mélange sableux. Ajouter 2 cuillères à soupe d’eau et continuer à mixer. Le mélange doit se tenir un minimum quand on l’écrase un peu du bout des doigts (si ce n’est pas le cas, rajouter un peu d’eau et mixer). Tapisser le mélange obtenu à la main dans le moule à tarte recouvert de papier sulfurisé, pour obtenir une fine et uniforme couche de pâte. Placer au frais.

Préchauffer le four à 180°C.

Mélanger la margarine avec le sucre de coco à la spatule, ajouter l’œuf, la vanille et la poudre et le beurre de cacahuètes pour obtenir un mélange homogène, réserver au frais. Couper les poires en tranches d’1/2 cm d’épaisseur environ, réserver.

Sortir le plat à tarte du four , déposer les tranches de poires sur le fond de tarte en une couche à peu près uniforme, puis recouvrir de crème à la cacahuète. Saupoudrer d’éclats de cacahuète et enfourner à mi-hauteur pour 30-35min en surveillant les 10 dernières minutes : la pâte doit être dorée.

Laisser refroidir, dévorer éventuellement avec un eggnog vegan.TARTE CAHOUETE-8

 

 

Publicités

Passion cahouète / Velouté à la cacahuète des gourmets [vegan]

SOUPE CAHUETE-2Viens, on surprend un peu tes papilles. Avec cet onctueux et étonnant velouté à la cacahuète. Oui. Parce que la cacahuète a aussi le droit de se la jouer gourmet, pour se retrouver ne serait-ce qu’une fois dans sa vie ailleurs que dans un bol d’apéro ou engloutie dans un Snickers. J’avoue avoir été un peu dubitative avant de me lancer. Pour moi, cacahuète est synonyme de gras, de lourd, d’absence de raffinement. Mais puisqu’on consomme de la soupe à la cacahuète en Bolivie, au Pérou, dans les Caraïbes et même en Afrique de l’ouest, c’est qu’il doit  y avoir quelque chose de goûtu à la cuisiner de la sorte. Puis la magie de la cuisine, de la cuisson, et l’alchimie des aliments a opéré. Je me suis retrouvée avec une soupe suave, harmonieuse, nourrissante, aux arômes de cacahuète très doux et subtils. Un velouté que je recommande vivement, parfait en petites doses pour agrémenter un apéritif dînatoire ou pour une entrée,accompagnée d’une fondue de poireaux ou de blettes.

Je suis partie de la recette de Constance et Sandrea vue sur TwoLeBlog. Je me la suis réappropriée, ai fait plusieurs essais pour parvenir à un velouté immaculé. Réalisé en un tour de main, ce qui ne gâche rien.

A cuisiner en écoutant Grand National :

Lire la suite

Christmas time / Les petits beurres de Noël aux allures de rennes

BREDELE-4Point d’avent sans petits gâteaux de Noël par ici. Ce serait un peu comme un biker sans tatouage, une licorne sans arc-en-ciel ou les Spice Girls sans Gerry : ça laisserait trop de vide.

Mais comme le temps manque un peu, on se concentre sur les basiques, ou plutôt LE basique : le  butterbredele, aka le petit gâteau au beurre en alsacien. Le classique, mais aussi le plus croquant-gourmand. L’incontournable. Parce que gourmandise pressée peut aussi rimer avec fainéantise, on se ruera vers la facilité en suivant cette succulente recette alsacienne tout sauf vegan. Mais pas n’importe quelle recette. Il s’agit de la merveilleuse recette que je dévorai petite dans les boîtes cachées sous le lit. Meilleure que celle du Bredelbuch’ (merci Marie-Jeanne !). Et parce qu’on sait quand même rire de nos traditions désuètes et qu’on avait tout sauf envie de sortir par ce dimanche neigeux,  on s’est amusés à les affubler d’un look de renne (merci à Anne Sophie pour cette poilante idée). Nous voilà avec toute une armée de cervidés plus ou moins bien exécutés, sagement parqués dans une boîte hermétique pour les 2 prochaines semaines. Pour ceux qui n’ont ni la patience ni l’envie de jouer à dessiner des bois, l’option dorure à l’œuf est tout à fait possible.

A cuisiner en écoutant Depeche Mode :

Lire la suite

Réconciliation stellaire / Velouté de fenouil et haricots blancs à l’anis étoilé

VELOUTE FENOUIL BEANS-2

Anis, j’ai toujours eu du mal avec toi. A bien y penser, jamais une bouteille de pastis n’a passé le seuil de ma porte. Mais je t’ai toujours trouvé sexy sous ta forme étoilée, alors je t’avais gardé une petite place dans mon esprit (et mon placard). Parfois je te buvais dans un vin chaud et plus récemment dans un chaï tea. C’est certainement ainsi que j’ai appris à te tolérer, anis : à force d’insister, sans grande conviction, mon palais a commencé à te trouver moins répugnant. Il paraît d’ailleurs que c’est ainsi qu’il faut procéder avec les enfants qui refusent un aliment : progressivement, insidieusement, par dose homéopathique. C’est alors que j’ai eu envie de te tester salé,  mêlé à ton copain anisé le fenouil lui aussi trop souvent marginalisé, et des haricots blancs, pimpé de noisettes et d’oignons, pour voir si je pouvais être charmée ainsi. And it’s a match. En toute subtilité, tu es venu caresser mes papilles dans ce velouté délicat et immaculé. Anis, bienvenu dans ma cuisine : je te promets de beaux jours à mes côtés.

*Pause culture* C’est Marco Polo qui aurait fait connaître la badiane chinoise aux européens aux XIIIè-XIVè siècles.  A cette époque,  on consomme depuis Mathusalem de l’anis vert et du fenouil dans le bassin méditérranéen. Et cette drôle de plante à lobes ramenée du bout du monde étrangement une saveur similaire. Pour cause, c’est la même molécule qui les habite : l’anéthol (qui est d’ailleurs à l’origine du louchissement, aka le trouble du pastis allongé à l’eau #nouveaumot).  Et c’est ainsi que cette épice à huit lobes renfermant chacun une jolie graine se retrouve affublée du nom d’anis étoilé. Aujourd’hui, la majeure partie de la badiane est toujours cultivée en Chine et en Asie du Sud Est tandis que la culture de l’anis vert a été réduite à peau de chagrin. Côté santé, la badiane et l’huile essentielle de badiane sont utilisées en médecine chinoise et phytothérapie pour leurs propriétés carminatives et digestives.

Velouté carminatif, digestif et surtout délicatement aromatique, merveilleusement nourrissant et doux comme des anges en pantalon de velours qui descendent dans le gosier, à cuisiner en écoutant la délicate Emily Jane White avec son ravissant Hole in the middle. Conseil : prends le temps d’écouter cette merveille d’album dans son intégralité, lecteur, tu ne seras pas déçu :

Lire la suite

Mytho meatballs round #2 / Wraps colorés aux falafels de patate douce & lentilles corail, houmous de betterave et petits légumes croquants [vegan]

Potatoe meatballs-7

Je ne sais pas pour toi, mais cuisiner des patates douces, ça me met dans de joyeuses dispositions. Parce que c’est un peu exotique, un peu sucré, coloré et tarabiscoté. Que ça ne se livre décemment dans une assiette qu’avec un minimum de façonnage. Et comme on ne sait pas vraiment si les papa sont originaires d’Amérique du sud ou d’Asie, je te propose de les cuisiner en faisant un grand écart pacifique : Maya Girls chanté par Bangkok (on dit merci à K. & X. pour leurs playlists chaloupées).

Lire la suite