Rosemary Arthur / Le clafoutis aux abricots et romarin de Verdun AOP

CLAFOUTIS ABRICOTS-3Ne me demande pas pourquoi, mais chaque été, une soudaine envie de clafoutis me saisit. Cette année, je le rêvais à la fois lacté et moelleux. A mi-chemin entre le flan et la tarte au fromage blanc. Peut être avais-je besoin de créer un pont culinaire entre le far breton et la tarte au fromage blanc alsacienne.  Tout était là pour qu’il prenne vie. Ces abricots rebondis et gorgés de soleil qui me faisaient de l’œil. Ma cuisine qui embaumait le romarin de Verdun en provenance directe du jardin de la famille H.. Allons-y, surprenons ces papilles et donnons naissance à Arthur. Un clafoutis-flan. Qui marie merveilleusement l’acidité de l’abricot et la saveur intense du romarin, le tout immergé dans un appareil d’une tendresse extrême et qui se tient hautement. Je ne suis pas peu fière de cette création estivale que je te recommande chaudement (d’autant plus qu’il te faudra allumer le four, chaleur supplémentaire tu auras). Le romarin est un aromate qui se travaille à perfection en version sucrée, notamment dans le succulent Bubble Rosemary, un cocktail au calvados et romarin que je te présentais l’été dernier.

A cuisiner en écoutant la voix éraillée d’Arthur Teboul se balader dans son verger perdu  / Le ruisseau est plein de tes rires, je me baigne dedans /

La liste de courses pour un gâteau de 15 x 20 x 4cm environ
  • 5 abricots bien joufflus
  • 2 noisettes de beurre (ou d’huile d’olive)
  • 3 cuillères à soupe de cassonade
  • 1 brin de romarin
  • 2 œufs
  • 1 cuillère à soupe de farine
  • 2 cuillères à soupe de poudre d’amandes
  • 3 cuillères à soupe de préparation pour pudding Ancel
  • 20cL de crème de soja
  • 20cL de yaourt (environ 2 yaourts)
  • 1 lichette de rhum (ou tout autre alcool un peu aromatique qui te passe sous la main)
La recette

Tandis que le four préchauffe à 180°C, rincer et sécher les abricots. Couper en quartiers et les déposer dans une poêle chauffée à feu moyen avec le beurre/l’huile, 1 cuillère à soupe de sucre et le brin de romarin. Les arômes vont gentiment se mêler avec la chaleur. Laisser cuire 10min environ en retournant régulièrement les quartiers d’abricots à l’aide d’une spatule, en leur faisant faire un slow avec le brin de romarin. L’idée étant de faire dorer les abricots en évitant de les transformer en bouillie. Quand les abricots sont cuits, couper le feu et réserver.

Pendant ce temps, fouetter dans un saladier  le reste de cassonade, les œufs, la farine, la poudre d’amandes, la crème de soja, le yaourt et le rhum pour obtenir une crème homogène. Graisser le moule à gâteau, verser 1/3 de l’appareil et enfourner 5 min. Cette astuce de cuisson en 2 temps permet de constituer une couche de fond et évite aux abricots de sombrer au fond du moule. Au bout de ce temps, sortir le moule du four, disposer joliment et  les quartiers d’abricots en prenant garder de laisser quelques brins de romarin, puis recouvrir avec le reste de l’appareil. Enfourner au moins 25 min. Éteindre le four et laisser le clafoutis refroidir avec le four. Quand le gâteau est à température ambiante, l’emmitoufler dans un linge propre et le laisser reposer quelques heures au réfrigérateur avant de déguster.

clafoutis-abricots-1.jpg

Paire d’oreilles poilues derrière clafoutis – Nature morte – Metz, 2018

Publicités

Disco Whoopies / Guimauve à paillettes et cookies à la bergamote

whoopies-10.jpgViens, suivons les prescriptions du Dr. Bare et échappons à l’hiver des choses en plantant nos incisives dans un sandwich bergamoté. Pailleté. Sucré. Guimauvé. Pour ressentir la merveilleuse synergie du soleil lombard et de la douceur d’un nuage. Pour avoir le bonheur de manger des paillettes. La bergamote sera notre arôme phare. Un agrume anti-scorbut, au carrefour entre l’orange et le citron, plébiscité par les croisés puis les lombards et rendu célèbre grâce au thé Earl Grey. Une légende dirait d’ailleurs que la bergamote permet de voir le lieu de naissance des fées les soirs de pleine lune (mythe dont je n’ai pas trouvé l’origine : j’appelle tous les ésotériques curieux qui me liraient à m’aider dans cette quête)

Alors j’arrive un peu tard puisque les whoopie cakes alias les whoopies ont connu leur grand boum outre-Atlantique … en 2010. Oui, car ce sont encore les américains, et plus précisément la communauté Amish, qui auraient inventé ce cookie-sandwich il y a des lustres, initialement composé de 2 cookies chocolatés assemblés par une épaisse crème à la vanille ou un duvet de guimauve. L’ancêtre de l’Oréo donc.

Pour la recette que je te propose, nous allons créer une moelleuse guimauve vanillée (sans gélatine), pimpée de paillettes, et la coincer en sandwich entre deux cookies potelés et bergamotés. Une recette que la douce Emily m’a soufflée, avec l’idée de remplir l’air de toutes ces choses douces et brillantes qu’il y a entre gens qui s’aiment, comme elle le fait si délicatement avec sa musique.

Emily Yacina “Soft Stuff” – ROOKIE from Rookie on Vimeo.

 

Lire la suite

Reste ami avec ton jean / Trois fabuleux fondants au chocolat sans beurre et sans reproche

GATEAU CHOCOLAT-7

Cuisiner un moelleux au chocolat gourmand et fondant sans devoir courir marathon dans la semaine qui suit, c’est possible ? Non parce qu’entre nous, charger 1/2 plaquette de beurre, 1 pot de crème ou 6 œufs dans un seul petit moule à gâteau me crève le cœur à chaque tranche (et fatigue dangereusement la couture de mon jean). Voici donc non pas une, mais trois recettes de moelleux très forts en chocolats, aux doses de sucre et matières grasses un peu moins hérétiques qu’un gâteau chocolaté classique. Des recettes qui ne se veulent pas light, mais intelligentes, en utilisant des ingrédients riches en nutriments intéressants (du chocolat noir gorgé de théobromine euphorisante, des amandes débordantes de graisses saines et de vitamines), et qui ne font pas exploser l’indice glycémique (aka la concentration de sucre dans le sang qui suit l’ingestion d’aliments sucrés – et qui est stocké si non utilisé par tes mouvements de gymnaste soviétique ou de hula hoop). Et surtout, argument ultime, il s’agit recettes testées et approuvées par un jury composé aussi bien d’enfants gourmands que d’adultes gloutons : tu peux donc y aller les yeux fermés. Et pourras les cuisiner la conscience tranquille aux ripailleurs que tu aimes mais qui souhaitent rester (ou redevenir) aussi sexy et sveltes que des Dandy Warhols en l’an 2000.

*pause culture*

Le sucre de coco. La nouvelle star des sucres. Même Gwyneth le cuisine, c’est dire. On a donc cédé à la tendance ici aussi. Calmons-nous, il s’agit de sucre. S’il apporte le même nombre de calories que le sucre de betterave, le sucre de coco (extrait de la fleur de cocotier) serait plus intéressant pour notre petit organisme sans pour autant être un aliment miracle.  Cette petite vidéo de 2’50 » l’explique d’ailleurs très bien. Contrairement au sucre blanc dit « vide », le sucre de coco contient quelques vitamines et minéraux, des polyphénols, du potassium et même de l’inuline, une fibre qui agit comme un prébiotique (pour plus d’informations, rendez-vous sur cet article très complet de l’Huffington post). Ce serait aussi et surtout un sucre écolo puisque le cocotier est une plante peu gourmande en eau tout en ayant un rendement supérieur à la canne à sucre. Enfin, le sucre de coco a une saveur fruitée et caramélisée, ce qui le rend très intéressant en cuisine. Pour avoir un aperçu complet de la palettes de sucres qui s’offrent à toi, je te renvoie vers l’article de Victoria de  Mango&Salt.

 

Lire la suite

Passion cahouète / La décadente tarte aux cacahuètes-poires

TARTE CAHOUETE-6Et si en 2018, on se servait une bonne part de sérénité, une rasade d’aventures audacieuses, une pincée d’insouciance et quelques louches de beauté gourmande ?  En commençant par être gastronome et entreprenant. Avec un dessert aux cacahuètes par exemple. Oui, parce qu’après être passée à la moulinette ici, la cahouète a droit à un nouveau traitement de charme. Couvrant avec gourmandise et croquant les épaules de poires juteuses, la cacahuète suave et fondante t’aider à mieux traverser l’hiver en oubliant les bonnes résolutions que tu n’auras pas appliquées.

Recette inspirée de la pétillante Anne depuis sa Station Gourmande  à cuisiner bien à chaud en écoutant Hospitality :

Lire la suite

Christmas time / Les petits beurres de Noël aux allures de rennes

BREDELE-4Point d’avent sans petits gâteaux de Noël par ici. Ce serait un peu comme un biker sans tatouage, une licorne sans arc-en-ciel ou les Spice Girls sans Gerry : ça laisserait trop de vide.

Mais comme le temps manque un peu, on se concentre sur les basiques, ou plutôt LE basique : le  butterbredele, aka le petit gâteau au beurre en alsacien. Le classique, mais aussi le plus croquant-gourmand. L’incontournable. Parce que gourmandise pressée peut aussi rimer avec fainéantise, on se ruera vers la facilité en suivant cette succulente recette alsacienne tout sauf vegan. Mais pas n’importe quelle recette. Il s’agit de la merveilleuse recette que je dévorai petite dans les boîtes cachées sous le lit. Meilleure que celle du Bredelbuch’ (merci Marie-Jeanne !). Et parce qu’on sait quand même rire de nos traditions désuètes et qu’on avait tout sauf envie de sortir par ce dimanche neigeux,  on s’est amusés à les affubler d’un look de renne (merci à Anne Sophie pour cette poilante idée). Nous voilà avec toute une armée de cervidés plus ou moins bien exécutés, sagement parqués dans une boîte hermétique pour les 2 prochaines semaines. Pour ceux qui n’ont ni la patience ni l’envie de jouer à dessiner des bois, l’option dorure à l’œuf est tout à fait possible.

A cuisiner en écoutant Depeche Mode :

Lire la suite