Les desserts aux fruits d’été / Crumble PRC Pomme-Rhubarbe-Cerise

lovelyluckyfactory_summercrumble_2

Aujourd’hui, c’est une vraie recette de résistant que je te propose, qui te permettra de dévorer tes fruits d’été en pensant à tes ancêtres alliés ou collabo, coco ou résistants qui rivalisaient d’ingéniosité quand les ingrédients de base venaient à manquer sous les bombardements ou pendant l’occupation. Et parce qu’après la salade de fruits, la tarte aux fruits, le sorbet aux fruits, le clafoutis aux fruits, le miam-ô-fruits, tu auras peut être un peu envie de cuisiner tes fruits avec une haute conscience historique (ou juste avec gourmandise et l’envie de varier).

Pause culture 

Le streusel ou crumble, c’est avant tout une recette  exécutée pendant les périodes de disette, quand ont n’avait plus assez d’œufs pour faire des tartes. Des fruits, du sucre, de la farine et de la matière grasse. Voici tout ce qu’il faut pour confectionner un crumble. (L’utilisation de beurre ou d’amandes de bourgeois modernes n’est pas du tout d’origine.) Concernant l’origine justement, on ne sait pas bien dans quel camp la recette a été inventée. Les anglais revendiquent l’avoir mise au point pendant la 2nde guerre mondiale (crumbly = friable) tandis que les allemands se gargarisent de l’avoir fait  connaître aux alsaciens pendant l’occupation (streusel de l’allemand streuen = étaler-répandre). 

Ma recette de pâte à crumble vient tout droit du Larousse des desserts du demi-dieu de la pâtisserie Pierre Hermé (encore merci Tata-Marraine pour ce fabuleux ouvrage qui est presque devenu ma bible avec le temps). Le crumble, c’est toujours un peu coton à cuisiner et encore plus à servir parce que ça ne se tient pas vraiment et que les parts finissent toujours en charpie dans l’assiette. Pourtant, malgré son côté roots et pas toujours photogénique, c’est un dessert terriblement intéressant parce qu’il associe les textures fondantes des fruits compotés aux croustillant de la pâte à streusel-crumble. La guerre, quel terreau d’inventions !
On ne va pas tourner autour du pot pendant 107 ans : je te livre cette recette plutôt facile à faire en 3 temps, que tu pourras décliner avec tous les fruits qui te passeront sous la main. Seule recommandation : toujours mettre la même quantité de pommes que des autres fruits (ici, j’ai mis la même quantité de pommes que de rhubarbe, et un peu de cerises pour le fun et la touche rouge). Cela permettra à ton crumble de mieux se tenir. Dans ce mode de préparation, les pommes restent toujours un peu plus fermes que les autres fruits, ce qui assure une belle juxtaposition de textures dans la bouche.

A cuisiner en écoutant Summertime de Janis Joplin.

Lire la suite

Publicités

L’heure du goûter / Cookies pommes et tonka

lovelyluckyfactory_applecookies_3Tu as envie de faire un petit cadeau gourmand et réconfortant à des amis entre deux cartons de déménagement ? D’offrir un joli paquet de douceurs confectionnées maison à quelqu’un qui t’es cher ? Alors voici le simplissime mode d’emploi pour confectionner en 20min chrono des petites bouchées délicieusement moelleuses, délicatement parfumées de tonka et décorées de jolies lamelles de pommes fondantes. C’est en fait une base de pâte de cookies déclinable à l’infini que je te propose. Aujourd’hui c’est pommes et tonka, demain ça pourra être noix de pécan et pépites de chocolat, après demain pistaches et cranberries. Bref tu l’as compris, the sky is your limit !

*pause culture*

La fève tonka, kesaquo ? C’est tout simplement la graine des fruits qui poussent sur le  teck brésilien que l’on connaît plus pour son bois. En cuisine, elle s’utilise râpée comme une noix de muscade : se révèlent alors de chaudes et puissantes saveurs de vanille et d’amande. Les arômes de tonka sont d’ailleurs beaucoup utilisés dans la cosmétique et la parfumerie. En cuisine, elle parfume à merveilles les gâteaux les plus basiques. Et à mon humble avis, créé une ravissante alchimie quand elle est associée à la pomme. C’est une épice un peu cher aussi hésiteras-tu à en acquérir. Je peux simplement te dire qu’étant donné les doses homéopathiques avec lesquelles tu l’utiliseras au vu la puissance de ses arômes, ton achat deviendra vite un investissement pour parfumer tes gâteaux pour les 2 prochaines années ! Pour plus d’infos, rendez-vous sur l’article complet de Foodavenue.

A cuisiner en écoutant le folk-blues artisanal des White Stripes :

Lire la suite

Détox ou intox ? / L’apple monodiète passée au grill

A la fin de l’hiver, tu te sens gras comme un cochon, gonflé comme un poisson-lune, boudiné dans ton jean, saturé de vin-fromage à raclette, fatigué dès le réveil, enrhumé depuis des semaines ? Alors cet article purificateur va te plaire. J’ai expérimenté sur mon petit organisme la monodiète alimentaire, aka l’ingurgitation d’un seul et même aliment détoxifiant pendant quelques jours. Véritable formule miracle pour détoxifier son organisme, ou intox marketing mêlant spiritualisme et nutrition : la monodiète passe sur le grill !

La promesse de la cure détox monoalimentaire : faire le grand nettoyage, décrasser ton intestin de toutes les cochonneries qui s’y sont agglutinées ces derniers jours-mois-années. Permettre à ton corps une défragmentation salutaire, un reboot régénérant, alléger ton ventre et ton esprit pour regagner en énergie et immunité. Certains comparent cela à un jeun, en moins contraignant car tu peux continuer à manger. C’est en tout cas une cure bien moins drastique qu’un  véritable jeun de 10 jours avec eau, bouillon de légumes et/ou randonnée dans les Pyrénées.

Concrètement, le fait de consommer un seul aliment riche en antioxydants, fibres, minéraux et pauvre en calories pendant quelques jours permettrait à tout le reste de l’organisme de faire le ménage : l’intestin se mettrait au repos (un seul aliment à digérer),  le foie se nettoierait, les reins et le sang se purifiraient. Sur son blog Naturalistic, Johanne décrit d’ailleurs très bien son amour des cures détox.

Je te recommande d’ailleurs l’écoute de cette émission d’Ali Rebeihi où un naturopathe, un gastro-entérologue et un acupuncteur racontent la petite vie bactérienne qui se trame à l’intérieur de toi et ô combien il est important d’en prendre soin, à travers notamment une cure détox.

A contrario, plusieurs scientifiques et médecins comme la nutritionniste Audrey Cyr ne sont pas du tout convaincus par l’impact bénéfique de la monodiète : drastique, faisant uniquement perdre de l’eau (ce qui épuiserait les reins), fatiguant l’organisme (avec pour conséquence l’altération des capacités naturelles de détoxification : un comble pour une cure détox !), elle ne vaudrait pas une alimentation équilibrée au quotidien.

On constaterait également un effet rebond post cure dans certains cas, c’est à dire une prise de poids après la diète car le corps sous-alimenté va chercher à restocker ce qu’on lui a retiré. Surtout, les bienfaits des cures détox sur l’organisme n’ont absolument pas été démontrés par le corps médical. La notoriété de ces cures repose essentiellement sur les témoignages d’orthorexiques (les puritains du manger sain) qui décrivent leur regain d’énergie, leur plus belle peau, un regain de sentiments positifs, une clarté intellectuelle, une meilleure harmonie entre leur corps et leur esprit… Des éléments pas faciles à mesurer, donc.

Pour autant, naturopathes et médecins s’accordant sur le fait qu’une durée courte de cure (1 à 3 jours) ne pouvait pas être nocive, j’ai donc décidé de me lancer, sans objectif de timing précis, mais juste l’envie d’essayer une mise au vert interne.

Expérience à mener en écoutant Wax Tailor / Alien in my belly

Lire la suite

Faisons la paix avec les états-uniens / American apple pie

thelovelyluckyfactory_applepie_6Après la (grosse) claque trumpienne de la semaine dernière, je te propose de réapprivoiser l’animal américain avec une énorme tourte de douceur. Une immeeeeeeense apple pie fourrée de réconfort, mixant textures croquantes et moelleuses, saveurs épicées et beurrées dans la même bouchée. Dans laquelle tu pourras manger directement avec la cuillère. Shit ! Que tu pourras partager avec ceux que tu aimes. Love ! Qui te redonnera un peu foi. Hope ! Cette tourte ne réglera aucun problème, ne sauvera pas la planète, ne fera pas disparaître l’aveuglement, la haine et le manque de discernement. Mais le temps de la confectionner, de la regarder cuire et de la dévorer, tu oublieras tout ce qui se passe de sombre autour de toi. Pour t’abandonner dans un nuage de douceur, de tranches de pommes mêlées à des noix, épices et raisins des 4 coins du monde qui, comme des cultures qui se rencontrent et se mélangent, forment ensemble une alchimie vertueuse. Made in America.

L’apple pie est aux Etats-Unis un peu ce que le profiterole est à la France. Elle fait partie du patrimoine immatériel de la nation. Un dessert mythique, importé dans le nouveau monde par les colons anglais, néerlandais et suédois aux XVII et XVIIIème siècle. Pour preuve, l’expression « as American as apple pie », qui signifie simplement »typiquement américain ». Bien plus haute, bien plus fournie en fruits et en pâte que notre traditionnelle tarte aux pommes, l’apple pie est un vrai goûter d’hiver. Il s’agit en fait d’une double-crust pie (pâte dessous + pâte dessus) ce qui lui donne vraiment  l’air tourte.

thelovelyluckyfactory_applepie_4

Attention, cette apple pie est immense ! Pense donc à inviter tout ton voisinage (à organiser une cousinade,  aller faire un tour à l’école maternelle du coin, la cuire la veille d’un jour de boulot pour nourrir tous tes gentils collègues) en perspective de la dégustation,  J’ai utilisé un moule haut de 26cm de diamètre pour le cuire  (un moule à manqué de 5cm de haut convient parfaitement) .

A cuisiner en écoutant les SKETCHES FOR MY SWEETHEART THE DRUNCK de Jeff Buckley :

Lire la suite