Faisons la paix avec les états-uniens / American apple pie

thelovelyluckyfactory_applepie_6Après la (grosse) claque trumpienne de la semaine dernière, je te propose de réapprivoiser l’animal américain avec une énorme tourte de douceur. Une immeeeeeeense apple pie fourrée de réconfort, mixant textures croquantes et moelleuses, saveurs épicées et beurrées dans la même bouchée. Dans laquelle tu pourras manger directement avec la cuillère. Shit ! Que tu pourras partager avec ceux que tu aimes. Love ! Qui te redonnera un peu foi. Hope ! Cette tourte ne réglera aucun problème, ne sauvera pas la planète, ne fera pas disparaître l’aveuglement, la haine et le manque de discernement. Mais le temps de la confectionner, de la regarder cuire et de la dévorer, tu oublieras tout ce qui se passe de sombre autour de toi. Pour t’abandonner dans un nuage de douceur, de tranches de pommes mêlées à des noix, épices et raisins des 4 coins du monde qui, comme des cultures qui se rencontrent et se mélangent, forment ensemble une alchimie vertueuse. Made in America.

L’apple pie est aux Etats-Unis un peu ce que le profiterole est à la France. Elle fait partie du patrimoine immatériel de la nation. Un dessert mythique, importé dans le nouveau monde par les colons anglais, néerlandais et suédois aux XVII et XVIIIème siècle. Pour preuve, l’expression « as American as apple pie », qui signifie simplement »typiquement américain ». Bien plus haute, bien plus fournie en fruits et en pâte que notre traditionnelle tarte aux pommes, l’apple pie est un vrai goûter d’hiver. Il s’agit en fait d’une double-crust pie (pâte dessous + pâte dessus) ce qui lui donne vraiment  l’air tourte.

thelovelyluckyfactory_applepie_4

Attention, cette apple pie est immense ! Pense donc à inviter tout ton voisinage (à organiser une cousinade,  aller faire un tour à l’école maternelle du coin, la cuire la veille d’un jour de boulot pour nourrir tous tes gentils collègues) en perspective de la dégustation,  J’ai utilisé un moule haut de 26cm de diamètre pour le cuire  (un moule à manqué de 5cm de haut convient parfaitement) .

A cuisiner en écoutant les SKETCHES FOR MY SWEETHEART THE DRUNCK de Jeff Buckley :

LES COURSES POUR LA PÂTE
  • 500g de farine
  • 100g de beurre mou
  • 180g de sucre
  • 2 œufs
  • 6 cuillères à soupe de lait
  • 2 cuillères à soupe de kirsch
  • 1 jaune d’œuf pour dorer la pâte
LES COURSES POUR LA GARNITURE
  • environ 8 pommes anciennes à cuire (Canada, Braeburn, Boskoop)
  • 1 cuillère à soupe de cannelle moulue
  • 1 cuillère à café de fève tonka moulue
  • 100 grammes de cassonade
  • 1 gousse de vanille ou une cuillère à café d’extrait de vanille
  • 50 g de beurre
  • 1 bonne poignée de noix de pécan
  • 3 cuillères à soupe de raisins secs
  • 3 cuillères à soupe de farine de blé
  • 2 cuillères à soupe de jus de citron
LA RECETTE

Préparer la pâte en mélangeant tous les ingrédients et former une boule, à réfrigérer au minimum 1h.

Éplucher et évider les pommes, les couper en tranches d’environ 2mm d’épaisseur (une coupe ultra-rapide au robot est tout à fait possible). Dans un saladier, mélanger les tranches de pommes avec la cannelle, la tonka, la cassonade, la vanille,
Faire fondre le beurre dans une (grande) casserole et ajouter les pommes. Mélanger régulièrement jusqu’à ce que les pommes commencent à fondre. Ajouter la farine, le jus de citron, les noix de pécan et raisins secs, mélanger et couper le feu.

Pendant que le four préchauffe à 180°C, sortir la pâte du réfrigérateur, la séparer en 2 parties. Étaler chacun des pâtons sur une épaisseur de 4mm environ sur le plan de travail fariné,  les cercles de pâte devant être largement plus grands que ton moule à manqué. Chemiser le moule de papier sulfurisé, y foncer le premier cercle de pâte, et piquer le fond de pâte de quelques coups de fourchette. Verser la préparation de pommes dans le moule et confectionner le « lattice top » (le joli dessus en  treillage ou maille) avec le deuxième disque de pâte :

Fouetter le jaune d’œuf avec une fourchette et dorer le dessus de pâte au pinceau. Enfourner pour 60min en surveillant la cuisson. Laisser un peu refroidir à la sortie du four et démouler. Déguster tiède ou froid, avec ou sans tasse de thé, avec ou sans une boule de crème glacée à la vanille.

thelovelyluckyfactory_applepie_1thelovelyluckyfactory_applepie_3thelovelyluckyfactory_applepie_5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s