It’s fall, get a buddha bowl !

bb-2Dans la série fashion food, je demande le buddha bowl. Un plat végétarien tout-en-un qui rassemble tout ce qu’il faut pour être plus beau, plus intelligent, plus sexy, plus performant, avoir une plus belle peau, un plus beau karma, plus de likes sur facebook et des fesses plus rebondies. Le plat idéal pour rentrer dans l’automne avec une mine de retraité azuréen.
Légumineuses, féculents, légumes, oléagineux, vitamines : c’est un fouzitout on l’on met tout ce qui va bien pour être bien calé et profiter d’une profusion de joyeuses saveurs et textures.
Le buddha bowl est un dérivé du bibimap coréen en plus photogénique, dont le nom proviendrait de son contenant : un bol rond comme le bidon de la divinité bouddhiste bien repue. J’en profite pour recommander au passage LA MINUTE PAPILLON, la chouette newsletter santé-nutrition bihebdomadaire pas vraiment bien pensante mais pleine de bon sens.
Le truc vraiment cool avec les buddha bowls est la possibilité de pouvoir préparer/cuisiner tous les ingrédients à l’avance pour la semaine et dresser son lunch bowl en fonction des envies du jour.
Un BB se compose généralement de 2/3 de légumes et d’1/3 de légumineuses-féculents (quinoa, pois chiches, haricots, lentilles, riz, pâtes…), ce qui permet d’avoir son apport en acides aminés quand tu ne manges pas de viande-, auxquels on ajoute toutes sortes d’extras (des graines, de la sauce, des oléagineux…)
Autant te dire qu’il n’y a pas une recette type de buddha bowl car il s’agit là plus d’un concept que d’un pas à pas.
En préparant des BB, tu apprendras  à griller tes légumes au four pour révéler des saveurs nouvelles.  A concocter des sauces salades inédites. Et à te la péter à la pause midi avec ton tup coloré et parfumé.
Prêt à avoir le ventre rond comme un buddha ? C’est par ici.
jamie

Sources d’inspiration :
LA LISTE DE COURSES
  • une légumineuse (ici des pois chiches, on aurait aussi pu utiliser du maïs, des haricots rouges, des petits pois…)
  • un féculent (ici de la patate douce rôtie, on aurait aussi pu prendre du riz brun, du quinoa, du sarrasin, du millet, du couscous…)
  • des légumes à faire rôtir (ici du chou fleur, on aurait aussi pu prendre du brocolis, des courgettes, navets, betteraves, carottes, poivrons,  pois chiches…)
  • de quoi faire rôtir ses légumes  (ici 15 mL d’huile d’olive + 1 cuillère à soupe de cumin en poudre + 1 cuillère à café de curcuma + une pincée de piment + un peu de sel, mais son aurait aussi pu utiliser de l’huile de coco, du zaatar, du sumac, du ras-el-hanout…)
  • des légumes crus et colorés (ici : carotte et chou rouge râpés et tagliatelles de courgette faites à l’économe, mais on aurait aussi pu prendre des tomates, des radis, du chou kale, des pousses d’épinards,  de l’avocat, de la laitue, du concombre, des champignons…)
  • de quoi faire un assaisonnement de compet’ (ici : jus d’1 citron + 10 mL d’huile d’olive + 1/2 bouquet de persil + une petite poignée de noix de cajou + sel mais on aurait aussi pu prendre de la mélasse de grenade, de l’avocat, du tahini…)
  • des galettes de légumes-féculents (1 petite courgette râpée + 3 cuillères à soupe de sarrasin cuit + 3 cuillères à soupe d’aquafaba + 3 cuillères à soupe de farine de pois chiches + sel / poivre)
  • de la déco qui croque : graines de courge, de chia, sésame, amandes, noix, graines de grenade …
LA MÉTHODE POUR FAIRE RÔTIR SES LÉGUMES
Pour faire rôtir ses petits légumes, commencer par préchauffer son four à 200°C. Pendant ce temps, séparer les fleurettes de chou, les laver et sécher soigneusement. Éplucher la patate douce et la couper en gros cubes d’environ 1 x 1 cm et réserver.
Dans un grand saladier, mélanger 15 mL d’huile d’olive, 1 cuillère à soupe de cumin en poudre, 1 cuillère à café de curcuma, une pincée de piment et un peu de sel. Bien mélanger, ajouter les morceaux de chou et de patate douce puis bien mélanger pour que les légumes soient imprégnés. Recouvrir la lèche-frite du four de papier sulfurisé, déposer les légumes assaisonnés dessus en une seule couche et enfourner pour 20-30min, en pensant à retourner les légumes à mi-cuisson. Laisser refroidir en dehors du four. Les légumes ainsi cuits sont aussi bons froids que chauds.
LES AUTRES INGRÉDIENTS

Si l’on utilise du quinoa/des pâtes/du riz, le cuire à l’eau en suivant les instructions de l’emballage et bien le rincer à l’eau froide pour arrêter la cuisson lorsqu’il est cuit. Les autres légumes sont  à préparer le plus simplement du monde : carottes et chou rouge lavés et râpés, courgettes lavées et coupées à l’économe, pois chiches égouttés – parfait pour concocter des petites choses à l’aquafaba !!)

LES GALETTES DE COURGETTE

Mélanger tous les ingrédients et faire cuire des petits tas de pâte dans une poêle anti-adhérente 8min sur chaque face, à feu moyen et à découvert. Réserver.  Les galettes sont aussi bonnes froides que chaudes.

L’ASSAISONNEMENT

Mixer finement les noix de cajou avec le persil lavé et une pincée de sel. Ajouter suffisamment de  jus de citron et d’huile d’olive pour obtenir une sauce assez liquide. Réserver.

LE DRESSAGE

Au moment de manger (ou avant de partir au boulot pour ceux qui emmènent leur lunch au bureau), disposer l’ensemble des légumes/légumineuses/féculents dans un joli bol de manière à ce que l’on voit bien toutes les couleurs et ingrédients qui le composent. Disposer quelques cuillères à soupe de sauce et décorer de graines et noix.

 bb-3bb-1
STARRING :
Publicités

Une réflexion sur “It’s fall, get a buddha bowl !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s