Délicatesse sucrée / La visitandine revisitée à la mode exotique

VISITANDINE 5

Non, il ne s’agit pas d’un article chrétien sur l’ordre des visitandines. Mais bien d’une recette douce, délicate, voire même un peu divine. Car la première fois que j’ai eu la chance de croquer dans un morceau de visitandine qu’une collègue avait eu la merveilleuse de ramener au bureau, je me suis envolée sur un petit nuage de paradis. Délicat,  fondant, d’une douceur infinie, la visitandine est l’ancêtre du financier : blancs d’œufs et amandes créent une alchimie délicieuse, tendre et absolument addictive (impossible de se contenter décemment d’une seule part). D’après J’en reprendrai bien un bout, ce gâteau originaire de Nancy aurait été justement inventé par les religieuses.

Le souci de la recette originale ? Une dose de beurre totalement hérétique. Un comble pour un gâteau chrétien. Voici donc ma version bis, revue à la mode exotique, glute-free, avec des graisses peut être un peu meilleures pour tes artères, une petite touche citronnée et toujours une fabuleuse et addictive texture fondante. On ne va pas se mentir, la visitandine est un gâteau qui reste indéniablement riche et c’est ce qui le rend aussi délicieux. À partager avec un maximum d’amis donc !

FAT WHITE FAMILY

*PAUSE CULTURE*

L’huile de coco a le vent en poupe. On l’utilise à gogo dans énormément de recettes santé  ou beauté que l’on voit fleurir un peu partout sur la toile. Pleine d’acides gras saturés, elle est très stable à haute température, et donc idéale pour faire rissoler ou chauffer des aliments pour peu que l’on aime sa petite saveur exotique. Elle permet donc d’éviter la création de molécules néoformées potentiellement nocives. Pour autant elle reste une huile très riche et justement bourrée d’acides gras saturés (je recommande cet article de Science et Fourchette pour en savoir plus).  Ce n’est donc pas un aliment « miracle » mais bien d’un substitut aux matières grasses habituelles. Il ne s’agit donc pas de l’utiliser systématiquement, mais en avoir dans son placard avec d’autres huiles nutritionnellement intéressantes (olive, colza, noisette…) permet de varier les apports en graisse tout au long de l’année. Pour qu’elle soit de bonne qualité, il faut la choisir 100% vierge et de première pression à froid.

LISTE DES COURSES
  • 150g de poudre d’amandes
  • 80g de sucre (ici : cassonade)
  • 100g d’huile de coco
  • 50g de fécule de maïs
  • 5 blancs d’oeufs
  • zeste + jus d’un citron vert
LA RECETTE

Pendant que le four préchauffe à 180°C,  mélanger la poudre d’amandes avec le sucre, l’huile de coco rapidement passée au micro-ondes pour la rendre liquide et la fécule de maïs. Ajouter le zeste et le jus de citron vert. Monter les blancs d’œufs en neige ferme et les ajouter délicatement, à la maryse, à la préparation précédente.

Verser la préparation dans un moule à cake anti-adhérent (ou préalablement huilé et fariné) et enfourner pour 30min environ. Au terme de la cuisson, le dessus du cake sera joliment doré, et un couteau planté dans le gâteau ressortira sec. Laisser complètement refroidir à la sortie du four avant de démouler.

VISITANDINE 4VISITANDINE 1

STARRING :
  • papier peint imitation brique 4murs
  • torchon de cuisine fleuri-fluo réalisé avec un tissu Mondial Tissus
  • moulins à vents fabriqués avec des sets de tables en papier Maison Minilabo et du papier peint géométrique 4murs
Publicités

3 réflexions sur “Délicatesse sucrée / La visitandine revisitée à la mode exotique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s