Paris Pastry Tour / Les (très) bonnes pâtisseries de la capitale

En tant que bec sucré, je veux dire VRAI bec sucré, j’ai un peu d’exigence. C’est à dire que si déjà je m’enfile une bouchée de quelque chose d’ultra calorique, il faut que ce soit vraiment bon. Succulent. Délicieux. A se lécher les doigts. Et où trouve-t-on la plus belle concentration de pâtisseries qui proposent des gâteaux bons-à-se-taper-la-tête-contre-les-murs ? A Paname, pardi !

A la moindre excursion dans la capitale, je me débrouille pour prendre le train assez tard afin d’avoir le temps de faire un détour dans l’un ou l’autre établissement pour addicts aux sucres, que je connais ou dont j’ai entendu parler. Mes chers collègues m’ont d’ailleurs plus d’une fois accompagnée dans mes pérégrinations sucrées, quitte à devoir faire un sprint final pour réussir à attraper le train car j’avais mal calculé mon coup. Une fois l’objectif atteint, une fois le précieux choisi avec hésitation, délectation et gourmandise, je reprends la route de la maison, mais différente. Transformée. Un véritable pitbull. Une louve protectrice de ses petits. Le premier mécréant qui a le malheur de bousculer la boîte de précieux gâteaux dans le métro, dans la rue, dans la gare,  a droit à un regard torve qui le pétrifie sur place. Épaules bombées, pas décidé, je protège mon butin. Plus rien ne m’arrête jusqu’au moment jubilatoire où je m’installe dans le train, déballe ma jolie boîte, et déguste ma gourmandise. Calme. Volupté. Sucre.

Voici une liste de pâtisseries parisiennes testées et approuvées, classées par arrondissement. On peut y aller les yeux fermés, se laisser émerveiller en découvrant ce que des pâtissiers peuvent faire avec quelques œufs, du sucre et de la farine (#tasdusucretasdesœufs). Il convient d’ignorer les oursins dans son porte-monnaie, et de préférer la qualité à la quantité. N’ayant pas une photo pour chacun des établissements (les gâteaux ont été dévorés avant !), je me suis efforcée d’illustrer avec des visuels qui se rapprochent le plus possible de ce que j’ai eu entre les mains et goûté.

PARIS 2

L’incontournable : Pierre Hermé

HERMÉ_2LE passage obligé. L’incontournable. Un enfer pour ta carte bleue. Un hérésie pour ta glycémie. Presque tout est bon là dedans. Et le plus pervers dans tout ça, c’est qu’il y a des boutiques un peu partout dans Paris. Alors évidemment, on prend 2-3 macarons en passant. Surtout celui à l’huile d’olive en été et le reste de l’année, le Mogador, avec sa ganache au chocolat au lait avec ses morceaux de délicate purée de fruits de la passion. Mais on se laisse aussi tenter par les magnifiques pâtisseries : le carrément chocolat avec ses X couches de chocolat aux textures différentes, l’inimitable Ispahan avec ses délicates framboises et sa crème fondante à la rose. De VRAIES pâtisseries. De celles que tu ne feras jamais chez toi parce qu’il faudrait que tu passes 8 heures en cuisine sans être franchement sûr que le résultat en vaille la peine. Pierrot, c’est une valeur sûre. Compter 2,10€ le macaron ; 7€ la pâtisserie individuelle.

Pierre Hermé / 39 avenue de l’Opéra / Paris 2 / ouvert tous les jours / 12 boutiques à Paris

PARIS 6

La plus moelleuse : Goût de brioche
GOUT DE BRIOCHE

Crédit photo : Goût de Brioche

De belles brioches moelleuses à souhait, feuilletées, bien beurrées, dans un écrin intimiste tamisé et contemporain :  voilà ce qui t’attend chez Goût de Brioche. Disponibles en format familial ou individuelles, les brioches se déclinent en sucré et salé. Celle au lemon curd et à la meringue est juste délicieuse. La recette au chocolat et aux noisettes a des arômes régressifs de Nutella. A acheter et dévorer le jour même, ou à repasser au four le lendemain au petit déjeuner. Compter 5 à 7€ pour une brioche individuelle, 30 à 36€ la version à partager.

Goût de Brioche / 54 rue mazarine / Paris 6 / Métro Odéon ou Mabillon / ouvert tous les jours sauf le lundi.

Un japonais à Paris : Sadaharu Aoki

AOKISadaharu Aoki propose des pâtisseries occidentales revisitées à la sauce japonaise. Rien que ça. On trouve chez lui des macarons au thé matcha, des entremets au sésame noir, un très bon cheesecake au citron (photo ci-contre). La présentation est raffinée, les saveurs délicates et surprenantes, les gâteaux sont peu sucrés pour laisser les arômes s’exprimer. Et surtout, surtout, il faut absolument goûter leurs succulents sablés au thé vert matcha.

Sadaharu Aoki / 35 rue de Vaugirard / Paris 6 / Métro Rennes ou Saint Placide / autres boutiques ailleurs dans Paris  / ouvert tous les jours sauf le lundi.

 

Pour un brunch bohème et sans gluten : Colorova
Colorova

Crédit photo : leslouves.com

Une pâtisserie-salon de thé parfaite pour prendre un thé gourmand ou bruncher dans un cadre à la fois bohème et design (si, c’est possible !). Les mets sont colorés et raffinés, on a une belle vue sur la cuisine. Le chef pâtissier a fait ses armes à l’école Ferrandi et auprès de Christophe Michalak : autant dire que c’est une valeur sûre. Jus de fruits frais, thé bio, gaufres à l’épeautre, brioche façon pain perdue et autres mets salés surprenants. Mais surtout, de magnifiques pâtisseries : cheesecake au sirop d’érable,  moelleux aux chocolat-basilic-caramel, crémeux au citron confit-caramel-poivre et mangue… et de succulents mini-cookies pour continuer l’expérience à la maison.  Des associations surprenantes et délicieuses. Pour le brunch, compter 26-35€ ; pour une pâtisserie 5€.

Colorova / 47 Rue de l’Abbé Grégoire / Paris 6 / Métro Rennes / ouvert tous les jours sauf le lundi

 

PARIS 7

Embarquement dans le vaisseau pastoche : La pâtisserie des rêves
PATISSERIE DES REVES

Crédit photo : foodreporter.fr

Véritable concept-store, la Pâtisserie des rêves créée par le fameux Philippe Conticini vaut le détour rien que pour découvrir la boutique et ses pâtisseries sous cloches futuristes. Le St Honoré, à la fois craquant et fondant, est une véritable tuerie à chaque bouchée. Le grand cru vanille est tout simplement sublime avec sa mousse à la vanille blanche et son crémeux à la vanille noire. Les biscuits Granola sont eux aussi succulents et la boutique propose d’ailleurs tout un tas de petites douceurs à offrir : chocolats, guimauves, pâtes à tartiner, kits à gâteaux… Détail qui a son importance : les boîtes sont magnifiques et étonnantes, et les précieux gâteaux y sont calés à l’aide d’un astucieux système de pics et de fond de boîte tendre en simili-polystyrène. Il a pensé à tout Philippe, même aux bousculades dans le métro !

La pâtisserie des rêves / 93 rue du Bac / Paris 7 / Métro Rue du Bac / autres boutiques ailleurs dans Paris / ouvert tous les jours sauf le lundi

Pour les monomaniaques : La maison de la chantilly
MAISON DE LA CHANTILLY

Crédit photo : patisseriesparis.com

Les créateurs de cette maison auraient cherché un moment comment reproduire le goût et le texture de l’authentique crème chantilly. Lait trié sur le volet, vanille d’excellence, on se veut un peu ayatollah de la crème battue ici. La particularité est surtout que la crème est ultra-fraîche : au bar à chantilly, les choux sont préparés à la demande pour que les saveurs restent intactes. On repart donc avec son petit chou ou son mini-cornet de chantilly à déguster in extremis. La maison propose aussi d’autres appétissants desserts à base de chantilly, comme des pavlovas. Et si la terrasse n’est pas prise d’assaut, on peut aussi déguster des chocolats ou cafés à la chantilly.

La maison de la chantilly / 47 rue de clerc / Paris 7 / Métro École militaire ou La Tour Maubourg / ouvert tous les jours sauf le lundi

Pour les obsédés du Kouign amann : Gâteaux Thoumieux

THOUMIEUXUne jolie boutique très coquette, aux allures de bonbonnière, où les gâteaux raffinés sont proprement rangés derrière la vitrine. Fondée par Jean-François Piège, les gâteaux Thoumieux jouent dans la cour de ceux qui savent faire vibrer les papilles et jongler avec les saveurs. Tarte pommes-spéculoos, mont-blanc à la clémentine, et surtout un merveilleux Kouign amann. Compter 5€ pour une pâtisserie indviduelle, 2,50€ pour le kouign amann individuel.

Gâteaux Thoumieux / 58 Rue Saint-Dominique / Paris 7 / Métro Invalides ou La Tour Maubourg / ouvert tous les jours sauf le lundi

 

PARIS 8

Patrick Roger : les chocolats d’artiste

Patrick, c’est un sculpteur-chocolatier. Il édifie des statues géantes en chocolat à l’effigie d’animaux en voie d’extinction, que l’on peut retrouver dans ses boutiques. En ce moment, ce sont les primates. Saisissant. Mais surtout, Patrick fabrique d’excellents chocolats. Vendus dans de très beaux lieux design et épurés, décorés dans les tons chocolat noir et menthol. Prends ta petite laine, les magasins son ultra-climatisés pour que le chocolat se conserve de manière optimale. Oui, car quand on va chez Patrick, on touche un peu du doigt la quintessence du chocolat. Chocolats à la menthe poivrées et citronnelle, au poivre de Séchuan, à la pâte d’amande ou tout simplement de sublimes ganaches natures… les saveurs sont équilibrées, chaque bouchée est un voyage. Les assortiments démarrent à 14€ pour 9 chocolats.

Patrick Roger / 3 place de la Madeleine / Paris 8 / Métro Madeleine / autres boutiques ailleurs dans Paris / ouvert tous les jours

 

PARIS 9

Pour goûter les gâteaux d’un beau gosse : Sébastien Gaudard

GAUDARD copieAprès avoir lu une interview de Sébastien Gaudard qui expliquait qu’en cuisine, lorsqu’on sent le sel, c’est qu’il y en a de trop. Et qu’en pâtisserie, c’est exactement la même chose : le sucre doit s’utiliser comme une épice pour sublimer les arômes, et non les étouffer,  j’étais bien décidée à aller goûter ce que ce natif de Pont-à-Mousson faisait de ses (très belles) mains.

Bien m’en a pris. LA tarte au citron de Seb. Mama mia. Craquante et moelleuse. Acide et douce. Avec juste ce qu’il faut de sucre. Parfaite. Merci à toi.

On trouve aussi dans cette boutique épurée d’autres pâtisseries indémodables et préparées avec exigence, avec une vraie recherche d’authenticité : Paris-Brest, baba au rhum, tartes aux fruits…

Sébastien Gaudard / 22 rue des Martyrs / Paris 9 / Métro Saint Georges ou Notre dame de Laurette / autres boutiques ailleurs dans Paris

PARIS 10

La décomplexée : Pâtisserie Liberté
PATISSERIE LIBERTÉ

Crédit photo : Liberté pâtisserie

Simplicité.
C’est le premier mot qui vient quand on s’approche de cette boutique. On voit l’armée de pâtissiers s’activer, les clients viennent tranquillement avec leurs enfants et  trottinettes prendre leur pain et une petite tapisserie. Pas de chichi. Chez Liberté, c’est un peu comme à la boulange du coin, mais en mieux. La tarte au citron est délicieuse, le cheesecake est simple et efficace, les financiers sont moelleux, le pain est tout simplement bon. Une valeur sûre assez proche de la gare de l’Est, idéale pour faire le plein avant de sauter dans le train.

Pâtisserie Liberté / rue des vinaigriers  / Paris 10 / Métro Jacques Bonsergent / autres boutiques ailleurs dans Paris

 

PARIS 11

La cantine cool, végétarienne et sans gluten : Mel, mich et Martin

MEL MICH ET MARTIN

Un lieu hétéroclite à la fois brunch, cantine, boutique et galerie d’art. Un personnel ultra-cool aux petits soins. Ambiance décontractée, déco chinée. Ici tout est cuisiné maison : jolies salades végétariennes, énormes parts de gâteau (avec ou sans gluten) et une carte de chocolats chauds et cafés longue comme le bras. Starbucks, tu peux aller te rhabiller ! Mel Mich et Martin, c’est le lieu idéal pour un brunch, un thé gourmand après une après midi de vadrouille, ou pour se caler dans un énorme fauteuil pour bouquiner.

Mel, mich et Martin / 8 rue Saint Bernard / Paris 11 /  Métro Faidherbe Chaligny / ouvert tous les jours sauf le lundi

 

Next targets, les prochaines pâtisseries à découvrir :

  • La très chic Pâtisserie Carl Marletti / 51 rue Censier / Paris 5 / Métro Censier Daubenton
  • Un thé gourmand chez Mokonuts Bakery / 5 Rue Saint-Bernard / Paris 11 / Métro Faidherbe Chaligny
  • Les gâteaux délurés de Chez Bogato / 7 rue Liancourt / Paris 14 / Métro Denfert Rochereau
  • Les madeleines de Gilles Marchal / 9 Rue Ravignan / Paris 18 / Métro Abbesses

A voir aussi : la liste des 12 meilleures pâtisseries de Paris selon l’Express Styles. On n’a pas fini de dévorer des petites douceurs…

Publicités

2 réflexions sur “Paris Pastry Tour / Les (très) bonnes pâtisseries de la capitale

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s